ludosens

Un poème pour mon fils

Je voulais vous partager un poème écrit par ma mère, Anne-Marie Donier-Laulan, il y a déjà quelques années en 2004.

C'est un poème dédié à son fils, Eric, âgé alors de 34 ans et qui n'a pas encore appris son diagnostic auprès du Centre Ressources Autisme de Brest.

A Ludosens, nous préparons avec l'équipe, un livre jeunesse dédié au lien parent-enfant, quand l'enfant est atypique, diagnostiqué ou non avec un handicap. C'est un parcours hors du commun, où le courage sont des forces développées chez les parents comme chez l'enfant. Notre projet est un livre jeunesse qui traite d'une mère et de sa fille le temps d'une soirée et d'une nuit.

Et parce que nous sommes au mois de Septembre, vous partager ce poème aujourd'hui le semble approprié :-)

Je vous souhaite une bonne lecture ! Et n'hésitez pas à faire des commentaires ou à partager...

J'ai mis en gras les passages qui me touchent directement :

Lumières de Septembre

Après les orages d'Août

Il s'installe souvent

dans nos régions océaniques

en Septembre

une espèce d'éternité

dans les lumières douces de cette fin d'été

Est-ce à cause de l'hiver proche

qu'on prend ainsi conscience

de sa précarité ?

Quand il est arrivé sur terre

un matin de Printemps

les forsythias et les prunus

mettaient leurs premières fleurs,

c'était un beau bébé,

qu'elle n'arrivait pas à nourrir

malgré ses efforts desespérés

il pleurait, il pleurait ;

C'était son premier enfant

La cheftaine arrivait

dans la chambre de la maternité

et déclarait sentencieusement

que cet enfant "mourrait de faim"

Après une aide aussi efficace

elle se sentait encore plus coupable

et incappable de nourrir son enfant !

Du reste pas de chance

il est né dans les années 70

où l'incapacité à communiquer

de l'enfant

vient de la mère !

L'enfant était magnifique

souriant

n'obéissant à aucun ordre.

A l'école maternelle du quartier

on fit dire à la mère

que cet enfant avait besoin

d'un accueil personnalité

il tapait les autres

et gênait la classe...

Mais qu'est-ce que sa mère

lui avait fait

pour que cet enfant ne parle pas à 5 ans

et se comporte aussi mal ?

La culpabilité freinera

le deuil qu'elle avait à faire

d'un enfant comme les autres.

Aujourd'hui funambule sur les cimes

il tient en équilibre

il attend cette guérison

qui lui permettra

de tenir son emploi.

Chaque jour il repart

comme si ce jour sera celui

qui lui donnera sa chance

de pouvoir vivre avec les autres

avec sa différence.

Sa différence ?

Au détour d'une phrase

un tutoiement non approprié

Sa différence

Etre trop

dans une société

qui n'est pas assez...

Nous avons souvent

de belles arrière-saisons

là-bas dans le Sud-ouest

quand le soleil flamboie

dans la lumière de Septembre.

Anne-Marie Donier Laulan

null

Commentaires

Recevez mon e-Book
Autisme et Montessori gratuitement !

e-Book Autisme et Montessori gratuitement !