ludosens

"Cap COBAN en quête des livres" adapté aux DYS

Interview Emmanuelle Maillard, Association La boîte à métiers, La malle à métiersà Darwin – Bordeaux, Les pionnières.

Ludosens : Pouvez-vous nous expliquer votre parcours ? Pourquoi avoir créé la boîte à métiers ?

Emmanuelle Maillard : Après avoir passé de nombreuses années au service de la Région Aquitaine et de ses agences sur les questions de formation, orientation et emploi, j’ai eu envie de mettre mon expérience et mon savoir-faire au service du plus grand nombre.

Maman d’un enfant différent, j’ai ressenti le besoin de rendre mon travail et les outils accessibles aux enfants en situation de handicap.

J’ai rencontré une enseignante, une orthophoniste, une maman toujours à l’affût de nouveautés et innovations pour accompagner son enfant autiste, dysorthographique, dyslexique. Toutes, nous avions des enfants dits différents (Dys, autiste, troubles de l’attention, malvoyant, mal entendant) et nous avons partagé nos difficultés, nos trucs et astuces. Après ces belles rencontre et ces partages d’expérience, l’association "Boite À Métiers" a tout naturellement vu le jour...

Nous avons eu envie de mettre nos expériences au service de tous pour permettre, oser et croire que tout est possible. Une histoire qui démarre avec envie.

Ludosens : Quelle est la vocation de la boîte à métiers ?

Emmanuelle Maillard : La Boîte à Métiers, La Malle à Métiers, notre marque de fabrique, a pour vocation de faire découvrir, chercher, explorer autrement en apprenant de manière ludique, dynamique et interactive. Nous ne voulions pas faire des outils orthophoniques ou des livres scolaires. Nous voulions apporter de la légèreté à des questions parfois difficiles.

Notre réflexion a été guidée par plusieurs objectifs :

Réaliser quelque chose à grande échelle, facile à distribuer, à utiliser et non réservée à quelques établissements.
Créer un outil pédagogique, ludique, accessible à tous, adaptable à chacun, utilisable en classe, en groupe et qui serve de base à des échanges, une production orchestrée par l’enseignant.
Travailler sur un coût accessible sans dénaturer la qualité et le contenu.

L’équipe a fait le choix d’aborder les questions d’apprendre autrement et de la découverte des métiers par l’intermédiaire du jeu et de favoriser le vivre-ensemble par une accessibilité à tous.

Le jeu permet d’entrer dans des univers « métiers » vers lesquels les jeunes n’iraient pas forcément. Ouvrir le champ des possibles pour découvrir et mieux comprendre qui fait quoi, comment il le fait, à quoi il sert et à quel moment il intervient et s’autoriser à explorer pour le plaisir pour mieux construire après.

Pour ce faire, nous avons créé le personnage de Cap COBAN, détective métiers et explorateur d’avenir. Comme nous aimons raconter des histoires, nous avons commencé à écrire les premières aventures de « Cap COBAN en quête des livres » !

Ludosens : Quelles solutions ludiques proposez-vous ? Pour quelle tranche d’âge ?

Emmanuelle Maillard : Nos outils et jeux sont conçus pour être accessibles à tous par une écriture adaptée qui facilite : La lecture et la compréhension, par des énigmes qui sont directement intégrées dans le récit.
La progression et la dynamique sans rupture.

Ils s’adressent tout particulièrement aux 9-13 ans.

Notre premier livre, « Cap COBAN en quête des livres », a pour ambition de faire découvrir les métiers du livre, qu’il soit papier, audio, numérique, à travers l’exploration et la compréhension de la chaîne du livre.

A travers des énigmes à résoudre, il faudra choisir les métiers qui peuvent aider nos trois comparses à résoudre les défis qui s’offrent à eux. A chaque fois, le joueur/lecteur pourra tour à tour se mettre dans la peau d’un auteur, d’une illustratrice, d’un correcteur, d’une médiathécaire…
Il pourra, seul ou en groupe, imaginer, rédiger et fabriquer son premier livre.

A chaque étape de la chaîne du livre, des mini-jeux sont proposés. Ils permettent de (re)visiter ou d’apprendre les connaissances en français (orthographe, conjugaison, grammaire, lecture, écriture…) qui sont nécessaires à sa construction dans un esprit ludique et bienveillant.

Ludosens : Pourquoi ce premier choix ?

Emmanuelle Maillard : Tout simplement parce que comprendre une langue, découvrir le plaisir de la lecture et de l’écriture, apprendre à chercher de l’information et à l’analyser, s’exprimer par le dessin, l’écrit, se souvenir que les règles de grammaire ne sont peut-être pas toutes oubliées, nous ont semblé des étapes indispensables à la construction de chaque individu pour mieux se connaître, découvrir ses potentiels et accepter ses limites, pouvoir se dire « pourquoi pas moi ? », « je l’ai fait ! » impulsant ainsi un esprit positif et une prise de conscience sur ses capacités à faire.

Nous voulions donner envie de lire et d’écrire. Combien d’élèves se disent qu’une médiathèque, une bibliothèque et encore plus une librairie ne sont pas des lieux qui sont faits pour eux ? Combien se font tirer l’oreille pour prendre un livre, râlant après leurs enseignants ou leurs parents qui les obligent à lire des choses « ennuyeuses ».

Nous pensons que de comprendre quels sont les métiers nécessaires à la création d’un livre, d’être tour à tour, auteur, scénariste, correcteur, massicotier, médiathécaire en jouant et en faisant permet de lever des freins et d’oser.

Ludosens : En quoi Cap COBAN aide les enfants avec des troubles dyslexiques ?

Emmanuelle Maillard :

L’adaptation de la police et le choix de codes couleurs facilitent la lecture et la compréhension de l’histoire et des consignes rendant possible un travail en groupe où chacun détient les clés de compréhension pour jouer un rôle actif au sein du groupe ou de la classe.

Apprendre en s’amusant, apprendre par le jeu avec des langages et codes adaptés à tous restent le fil conducteur de notre livre illustré et bientôt de notre bande dessinée, pour découvrir, explorer et revisiter.

Ludosens : Où trouver ces ressources actuellement si l’on souhaite les utiliser pour une classe, à la maison ou dans un cabinet de professionnel de la rééducation ?

Emmanuelle Maillard : 2 versions sont disponibles à ce jour : Le livre illustré et le livre audio.

Il existe également un livret du professeur pour guider l’utilisation de Cap COBAN dans une classe.

Face à la demande croissante, nous avons fini par nous décider à réaliser la bande dessinée. Elle est destinée à la fois à des adolescents et à des adultes.

La BD en noir et blanc, ainsi qu’en couleur, est prévu pour le mois de décembre ainsi que le livre numérique interactif.

A la croisée d’univers différents mais complémentaires, les outils de la malle à métiers trouvent leur place aussi bien dans l’espace « orientation – informations – formation » pour explorer et découvrir des métiers et des univers par le jeu que dans l’espace jeunesse.

Outils ludiques et pédagogiques, ils sont pluriels dans leurs usages. Adaptés aux public en situation de handicap (DYS, malvoyants et déficients visuels, malentendants et déficients auditifs…) ou aux personnes rencontrant des difficultés d’apprentissages, ils favorisent le vivre ensemble par l’organisation d’ateliers partagés.

Pour tous les usagers de Ludosens, le prix du livre est à 12 euros et non à 15 !

null

Commentaires

Recevez mon e-Book
Autisme et Montessori gratuitement !

e-Book Autisme et Montessori gratuitement !